NOUS PAYONS LES TAXES SUR LES VENTILATEURS À PRIX RÉGULIER *Voir détails*

Implications sociales

Multi luminaire est fier d’amasser des fonds pour aider la Fondation des Gouverneurs de l’Espoir, le Fonds commémoratif Francis Boulva ainsi que la Fondation Nez pour vivre en organisant un souper annuel incluant un tournoi de golf depuis quatre années consécutives. À ce jour, nous avons amassé un montant totalisant 266 815$.



NezPrVivre

La Fondation Nez pour vivre



La fondation Nez pour vivre vise à lutter contre le cancer chez les jeunes adultes québécois de 18 à 30 ans. Pour Francine Laplante, instigatrice, la création de la fondation Nez pour vivre apparaît comme le prolongement logique de son implication auprès des enfants atteints de cancer. Elle souhaite combler le vide dans lequel ces jeunes adultes tombent une fois qu’ils ont passé le cap des 18 ans. Un tel fossé ne devrait pas exister entre les patients juvéniles et les patients devenus jeunes adultes. Ils méritent la même qualité de soins et d’encadrement.


L’idée du nez de clown découle de la rencontre mythique entre les parcours de deux jeunes hommes des plus inspirants, Nicolas Marchand et Louis-Philippe Janvier, qui ont côtoyé Francine Laplante, directrice de la fondation, et inspiré ce projet. Aujourd’hui décédés, leurs histoires animent encore chaque parcelle de la philosophie de la fondation et c’est en leur honneur et en leur mémoire que nous tendrons fièrement nos nez, en guise de bouclier contre la maladie. Pour la fondation, le nez de clown représente l’humour, la joie, le rire, la paix, l’égalité, l’authenticité et surtout, l’espoir ! Il est la représentation de tout ce qu’il y a de bon dans chacun de nous.


La fondation s’engage à instaurer des projets de recherches fondamentales et cliniques, à développer de nouvelles options thérapeutiques et protocoles de recherche, à concentrer les soins en un seul lieu et à instaurer un suivi à long terme des effets secondaires induits par les traitements.


www.nezpourvivre.com

neuro

Fonds commémoratif Francis Boulva



Chaque jour, 27 Canadiens apprennent qu’ils ont une tumeur au cerveau. Malgré les traitements les plus agressifs, la survie moyenne des patients atteints d’un glioblastome multiforme, soit le type le plus courant du cancer primitif du cerveau, n’excède pas douze mois.


À l’été 2010, Dr Francis Boulva, un résident en pédiatrie de 27 ans, est décédé  seulement 26 jours après avoir reçu son diagnostic. Souhaitant trouver le plus rapidement possible une cure à cette foudroyante maladie, ses parents ont alors mis sur pied un Fonds à sa mémoire qui soutient un projet de recherche novateur appelé TARGiT. Piloté par le Dr Kevin Petrecca, neurochirurgien renommé de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal – Le Neuro, ce programme vise à prévenir l’invasion du cerveau par les cellules cancéreuses.


Travaillant avec acharnement, l’équipe TARGiT a depuis démontré la possibilité de diminuer grandement l’invasion par le cancer des cellules traitées dans un modèle « in vitro ». Stimulés par ces résultats, les chercheurs de TARGiT développent aujourd’hui un modèle animal préclinique qui imitera la situation clinique et qu’ils espèrent ouvrira la voie à des essais cliniques sur des humains.


Si les ressources financières le permettent, il est prévu que le travail de Dr Petrecca et l’équipe TARGiT  pourrait améliorer la santé des patients jusqu’ici condamnés, d’ici deux ans. Grâce à la générosité de ses donateurs, le Fonds commémoratif Francis Boulva contribue à la poursuite de ce programme fort prometteur.

Gouverneur

La Fondation des Gouverneurs de l’Espoir



La Fondation des Gouverneurs de l’Espoir est un partenaire majeur de la Fondation de l’Hôpital Sainte-Justine. Cette fondation, créée en 2002, s’est donnée comme mission de faire la différence dans la vie des enfants atteints de cancer.


En 2010 Francine Laplante, présidente de la fondation, promettait l’intégration de 6 chambres de soins palliatifs à l’Hôpital Sainte-Justine dans différentes unités de traitement. Un an plus tard, 3 chambres ont été complétées au coût de 300 000 $.


Ces chambres, à la fine pointe de la technologie, permettent de prodiguer les meilleurs soins aux enfants, tout en étant très bien décorées et confortables pour l’enfant et leur famille. Elles procurent aux familles un lieu paisible, serein, sécuritaire et toute l’intimité voulue pour entourer leur enfant de tendresse et de réconfort afin de l’accompagner jusqu’au bout de sa vie. Le concept est un franc succès et les chambres sont extrêmement appréciées par les enfants, les familles et le personnel médical.


C’est avec un grand plaisir que le Groupe Multi Luminaire et ses membres ont accepté un défi de taille en finançant la cinquième et sixième chambre de soins palliatifs à l’hôpital Sainte-Justine au coût d’environ 200 000$. La construction de ces chambres fût complétées durant l’été 2012.


http://gouverneursdelespoir.org/indexz.php